Accessibilité  | Aller au contenu | | Accés direct au menu | Plan du site

Visites

Restauration du Domaine royal de Randan

Domaine royal de Randan

Domaine royal de Randan

Les premiers seigneurs connus apparaissent au XIIe siècle. Leur château est implanté à la lisière des forêts de Randan-Montpensier. Il est reconstruit ou remanié aux XVIe et XVIIe siècles par la famille Larochefoucault. En 1661, le comté de Randan est érigé en duché-pairie. A la fin du XVIIIe siècle la demeure vétuste et le domaine forestier sont en indivision entre les héritiers du duc de Praslin. La famille d’Orléans, déjà propriétaire de la forêt de Montpensier, achète le domaine de Randan et son château en 1821.

 

C’est Madame Adélaïde, sœur du futur roi Louis-Philippe, qui procède à cette acquisition. Immédiatement la princesse demande à Pierre-François-Léonard Fontaine, premier architecte du royaume, de restaurer et d’agrandir le château. Madame Adélaïde et Louis-Philippe s’investissent personnellement dans ce vaste chantier en participant à la conception des plans et en suivant dans les moindres détails l’exécution des travaux. Le château initialement en L est dédoublé de façon symétrique.

 

Ce premier chantier dure de 1821 à 1825. A partir de 1829, l’aile des cuisines et la chapelle sont édifiées dans le prolongement du château. Cette seconde phase est achevée en 1831. Entre 1821 et 1847, Fontaine élève également de nombreuses dépendances et dessine un parc d’agrément de plus de 100 hectares. Après l’accession au trône de Louis-Philippe, en 1830, les Orléans se font rare en Auvergne.

 

Madame Adélaïde décède en 1847 en léguant son vaste domaine de Randan à son neveu le Duc de Montpensier, fils cadet du roi. Durant le Second Empire (1851-1870), les Orléans sont exilés hors de France et leurs biens sont confisqués. La République les leur restitue dès 1872 mais en 1886 une nouvelle loi d’exil interdit la France aux hommes de la famille. En 1890, la comtesse de Paris, Infante d’Espagne, fille du duc de Montpensier, hérite de Randan : une nouvelle période faste débute pour le domaine.

 

La comtesse décède en 1919 en léguant son château à son fils Ferdinand, également titré duc de Montpensier. Ce dernier épouse en 1921 la marquise de Valdeterrazo et décède dès 1924. Sa veuve voie le château détruit par un incendie en 1925. Cette date marque le déclin du domaine qui, faute de soins, se dégrade au fil du temps. La duchesse de Montpensier se remarie avec José Maria de Huarte secrètement. Les héritiers de ce dernier mettent en vente le domaine et ses collections en 1999.

En 2003 le Conseil Régional d'Auvergne rachète le Domaine Royal de Randan, laissé à l'abondon. Il débute une série de long travaux de réhabilitation. Une première tranche est achevée en 2005. Puis le Domaine est de nouveau fermé pour le réhabilitation de la terrasse, des cuicines et de la Chapelle. Le château réouvre ses portes le 30 mai 2009, marquée par le retour des collections. Une grande fête populaire et gratuite est organisée, le 14 juillet 2009, pour la réouverture du Domaine.

Quelques liens utiles:

Visualiser les dernières vidéos du Domaine Royal:

Interview du Président du Conseil Régional

Ramdam à Randan le 14 juillet 2009

 

Haut de Page

Liens|Informations Légales

Communauté de Communes des Coteaux de Randan
1 rue de la Mairie - 63310 SAINT PRIEST BRAMEFANT
Tél. : 04.70.56.12.02 - Fax : 04.70.59.17.20
contact@cc-coteauxderandan.fr